Les Saisons

Les Saisons

     Du point de vue asiatique, les saisons sont le reflet de la perpétuelle transformation de l'énergie de la nature, qui reçoit les influences du Ciel pour les exprimer sur la Terre.

Quand on découvre les saisons , deux choses frappent l'esprit occidental : tout d'abord il y a cinq saisons et en plus leurs dates de début et de fin ne sont pas les mêmes que chez nous.

Ainsi le 21 mars est le milieu du Printemps et non son début. Il en va de même pour les autres saisons. Pourquoi donc cette divergence? Celle-ci provient de la profonde différence de pensée entre orientaux et occidentaux. Dans notre esprit cartésien, pour affirmer que quelque chose est là, il en faut une preuve concrète et indiscutable. De fait, au 21 juin, l'été est là tout le monde peut le vérifier et s'accorder sur ce point au vue des « preuves » qu'il y a ( température,ensoleillement, plantes, fleurs, fruits,etc..). Tandis que pour la pensée asiatique, l'Eté est un processus de croissance et de décroissance d'une énergie particulière dont le 21 juin est l'apogée, le point culminant.

     Ces dates (21 mars, 21 juin,...) sont liées à des événements astronomiques particuliers et cycliques en rapport avec le soleil : les équinoxes et les solstices.                                                                                                                               Ces derniers sont les moments de l'année où le soleil arrive à une extrémité de sa course (quand on observe de la terre, les levers et couchers) et semble s'arrêter dans sa course; pour deux ou trois jours il se lève et se couche aux mêmes endroits, avant de repartir en sens inverse. A ce moment les jours sont beaucoup plus longs que les nuits (ou l'inverse selon la saison). Les équinoxes quant eux se situent à la moitié de ce parcours et sont les jours où le soleil passe au-dessus ou en-dessous, selon le moment de l'année, du plan sur lequel se meut notre planète autour du soleil (appelé écliptique). A cette période les jours et les nuits sont de même longueur.

Comme ces événements ont objectivement observables, nous, Occidentaux, les avons comme preuve de l'arrivée de la saison et avons décrété leur début à ces dates. En revanche les asiatiques considèrent ces faits comme l'aboutissement d'un mouvement qui à commencé avant et se terminera après cet événement particulier.

     Le deuxième aspect déstabilisant de ces saisons, est l'apparition d'une cinquième saison, qui se découpe en quatre parties égales. C'est une intersaison se situant entre chacune des autres saisons, comme une charnière, un moment de transformation et de préparation des énergies à exprimer une saison. Ces intersaisons sont des périodes de 18 jours dont les milieux se situent approximativement le 1,2 novembre, le 4,5 février, le 5,6 mai et le 5,6 août. Il s'agit là, selon la tradition asiatique, de moments nécessaires où l'énergie de la nature se pose et se recentre avant d'exprimer le mouvement saisonnier suivant.

     Chacune de ces cinq saison possède une ambiance qui lui est propre, et qui permet de mieux comprendre un autre concept fondamental de la pensée asiatique : les Cinq Mouvements

.